lundi 2 novembre 2009

Jalousie !!

   
Captivité                  Matière et Esprit                Mage   

Comment sortir d'une jalousie devenue incontrôlable ? La jalousie est une spirale qui nous amène à faire des actes dans lesquels nous ne nous reconnaissons pas. Nous nous sentons coupable, bien sur nous trouvons facilement la voix intérieure qui nous aide à nous justifier. Mais nous ne résolvons rien. Un gout amer de culpabilité reste et pour s'en défaire, ce tirage peut être utile.

Nous nous reconnaissons immédiatement dans la 1ère carte, enfermée dans notre propre prison.
Quand la question est bien posées, c'est un plaisir  de voir la réponse s'étaler sous nos yeux.
Prenons le temps de faire le tour de la première carte : quand nous nous projetons dans notre état de jalousie, nous ressentons la tristesse, le remords, la culpabilité tout à la fois, le regard du personnage de l'image est très expressif.
Regardons les mains dans la carte ... elles nous montrent que nous sommes responsable de notre état,  la crispation des mains sur les barreaux montrent que nous allons devoir lâcher prise, lâcher ses barreaux, lâcher cette prison dans laquelle nous nous enfermons.  

La 2nde carte montre que nous devons lâcher, le sacrifice que nous devons faire ; les moines apportent une offrande matérielle (nourriture terrestre) au maitre en remerciement de l'enseignement reçu (nourriture spirituelle). Mais le maitre les met de côté derrière lui en un tas qui ne rentrera sans doute pas dans le temple mais sera redistribué à ceux qui en ont besoin. Le don libère l'élève de sa dette envers le maitre.
La libération que nous recherchons (vis à vis de notre jalousie) est bien du côté de celui qui donne et pas de celui qui reçoit. Nous faisons don de nous-mêmes à l'autre pour nous, pas pour celui qui recevra, c'est à dire que nous devons faire abstraction de calculs quand nous donnons et quand nous recevons.
La jalousie est un sentiment qui nous pousse à penser que l'autre est plus heureux que nous, qu'il a ce que nous n'avons pas, mais nous l'avons aussi en nous-même. Nous ne le voyons pas restés sur le plan qui nous rend notre richesse et notre beauté intérieures invisibles.

La 3ème carte montre le mage qui fabrique son oeuvre dans son éprouvette. Petit à petit, avec le temps, la confiance en nous-même et la patience, nous pouvons retrouver notre enfant intérieur, innocent qui donne sans compter car il sait au fond de lui, que plus il donne, plus il recevra ; la roue infernale est ainsi inversée ; c'est en donnant qu'on recevra, c'est se libérant de nos propres barreaux que l'autre pourra nous rejoindre, qu'on pourra retrouver le plaisir d'une relation constructive (le bébé à naitre). Nous sommes tous les alchimistes de notre pensée et pouvons fabriquer une conscience libératrice qui s'élèvera hors de l'éprouvette pour nous rendre notre liberté.