lundi 31 janvier 2011

Mission impossible ... Imprévu


5 Batons : mission impossible !! patatra, c’est le boulot important, urgent qui arrive à l’improviste dans une journée déjà bien chargée. Il faut laisser de côté bien sur tout ce qu’on était en train de faire et qui était aussi important et urgent.
17 : se mettre à la disposition d’une cause supérieure et mettre tout en œuvre pour réussir et répondre à la demande.
Valet Coupes : Solliciter et obtenir de l’aide de personnes de l'entourage.

Cartes du Tarot : Juliet Sharman-Burke et Giovanni Caselli

dimanche 30 janvier 2011

Le chemin du succès


Je vous ai déjà parlé de la carte du 8 de coupes de ce jeu, une carte magnifique avec les 8 coupes richement décorées encadrant la montagne haute, froide, immobile, symbole d'un territoire dur et inconnu avec ses difficultés pour la franchir et sa majestuosité ; la froideur est accentuée par le ruisseau qui s'écoule au bas de la carte et qui symbolise les émotions.
Le consultant est sur le chemin de son avenir, inconnu et sombre (comme la montagne), il tente de laisser derrière lui ses émotions, il n'a pas de bagage, il va vers un nouveau destin, ici vers de nouvelles rencontres.
8 Coupes contraste par sa froideur avec la chaleur qui se dégage du 7 batons. Ici, notre consultant se retrouve en prise avec des batons qu'il doit affronter et dominer. Cela signifie qu'il ne va plus être seul, il va retrouver des compagnons qui auront le même objectif que lui, il y aura de la compétition ... les armes seront égales, elles sont représentées par les batons, il devra se battre sur le même terrain, c'est l'image la plus symbolique pour représenter la concurrence.
Sortira-t-il vainqueur de son combat ? la carte suivante 1 Epées montre que oui, il a les armes, (l'intelligence, la réflexion, la stratégie), la force et le courage pour gagner. Il a des atouts qu'il aura su mettre en avant pour distancer ses adversaires et faire la différence. La palme de la courronne symbolise la victoire et le l'olivier la paix intérieure qu'il aura retrouver.

Cartes du Tarot : Juliet Sharman-Burke et Giovanni Caselli

samedi 29 janvier 2011

Anticiper


1 Batons représente une formidable énergie qui s'élève et qui est potentiellement source de nouvelle idée attendant de se concrétiser. C'est le moment de foncer. 
4 Batons montre l'excitation de la réalisation de l'affaire et la célébration de l'avoir réussi. 
7 Deniers pose la question de la suite : comment poursuivre ? se contenter de faire vivre la chose telle qu'elle a muri ou développer quelque chose de totalement nouveau. 
Les 3 cartes associées sont une invitation à l'anticipation.

Cartes du Tarot : Juliet Sharman-Burke et Giovanni Caselli

vendredi 28 janvier 2011

Attention aux excès d'émotions

6 Batons représente la victoire, le chevalier revient de sa mission avec la fierté d'avoir réussi. Il brandit sa couronne de lauriers en signe de joie et pour montrer à tous qu'il a réussi. 
Force montre la nécessité de controler ses excès quelqu'il soit, c'est à dire aussi une tendance à exacerber l'orgueil qu'on peut ressentir après une réussite. 
Dans les deux cartes, le personnage principal est coiffé d'une couronne de laurier symbole de réussite et de victoire. 
Roi Coupes montre une autre forme de controle, le controle de ses émotions et portant le masque de celui qui écoute, conseille, rassure par sa présence. 
Le tirage est un conseil à la réserve et au controle de ses émotions qu'elles soient légitimes ou non ... attention aux excès.

Cartes du Tarot : Juliet Sharman-Burke et Giovanni Caselli

jeudi 27 janvier 2011

Détruire pour repartir

7 Batons représente la lutte, le combat, la compétition. Dans la carte, il y a une idée de niveau difficile et que si justement on en est là, c’est parce qu’on a déjà bien travaillé, réussi (cf 6 Batons) et progressé ; les choses se corsent car l’élévation est perpétuelle et plus on avance, plus c’est difficile. On voit aussi dans la carte tout l’investissement personnel qui est nécessaire, l’engagement est fort et total.
Maison-Dieu montre un écroulement de l’édifice, la destruction d’un schéma existant, d’un système arrivé au bout de ses limites. La carte donne souvent une première impression négative – ici c’est le cas pour toute cette partie du tirage – dans le sens où la personne subirait ce changement, n’aurait pas le choix, serait entrainé par la situation, les enchainements. Si on regarde  d’un autre point de vue, on peut voir dans cette carte, la clé pour ouvrir la porte, pour sortir du combat de la carte précédente. Maison-Dieu invite alors à saisir l’opportunité qu’il y a dans le fait de défaire l’existant pour aller vers autre chose de nouveau, de sortir de l’ornière de l’habitude, de la routine.
Avec 10 Epées en dernière carte, là aussi au premier abord, on peut penser que le combat a été très difficile et que le consultant a perdu la bataille. On peut aussi simplement prendre la carte dans son sens le plus simple, la situation est terminée, la lutte est finie, le personnage de la carte est seul. Il va pouvoir passer à autre chose de façon radicale et totale. Il ne reste pas de traces de ce qui s’est passé.
Maison-Dieu et 10 Epées en association représente alors que la solution est de retourner la situation existante (la lutte, la rivalité, la compétition du 7 Batons) pour sortir d’un piège, d’un conflit, de la situation de départ. On finira par s’en sortir totalement.

Cartes du Tarot : Juliet Sharman-Burke et Giovanni Caselli

mercredi 26 janvier 2011

Route vers l'avenir


Une grande émotion submerge le consultant, prend le contrôle de sa pensée et de ses actes.
Avec 5 Deniers, cette émotion n’est pas positive, elle représente un sentiment de solitude, un manque affectif, de l’incompréhension sur ce qui arrive et de la situation dans laquelle il se retrouve.
Avec 5Deniers, le consultant est aussi incapable de voir ce qu’il pourrait faire lui-même pour s’en sortir, il regarde en suppliant son entourage implorant de l’aide sans voir qu’il pourrait aller vers la lumière, la sortie de crise en agissant par lui-même. Il y a une certaine passivité, à accepter la situation comme un état de fait sans penser qu’au lieu de subir on peut agir.
8Coupes représente justement la lumière dans le vitrail du 5 Deniers (comment s’en sortir) : c’est l’abandon de ce qui fait mal, c’est le départ vers l’inconnu. C’est aussi laisser une partie de soi derrière, achevée ou non. C’est s’engager dans une voie nouvelle.
Cartes du Tarot : Juliet Sharman-Burke et Giovanni Caselli

mardi 25 janvier 2011

Invitation à une quête spirituelle


6 Epées : sortie d'une situation difficile, aller vers la paix, la sérénité
Hiérophante : autorité morale, 
Soleil : énergie, force, chaleur, lumière
Le tirage propose d'aller vers un moment de calme, d'aller rechercher auprès d'une autorité morale, d'une présence rassurante, de la protection
Rechercher la sérénité par la méditation spirituelle, aller vers la lumière régénérante et ressourçante.
Se mettre sous la protection paternelle, sous la protection d'un guide spirituel, se rapprocher d'une philosophie spirituelle, entamer une démarche spirituelle
Rechercher le soleil comme source de méditation pour trouver le calme et la paix. 

Cartes du tarot : Juliet Sharman-Burke et Giovanni Caselli

lundi 24 janvier 2011

Nouvelle relation


J'aime la réciprocité, l'échange des coupes entre l'homme et la femme de ce 2 Coupes, il y a plus que du sentiment ou de l'émotion dans cette représentation, j'y vois aussi de l'action. On va vers l'autre, on avance pour construire.
7 Epées montre toujours le côté stratégie, élaboration d'un plan. On va apporter sa pièce à l'édifice.
Après la rencontre du 2 Coupes qui a chamboulé l'esprit du consultant. Ici, il prend le temps de la réflexion pour décider de poursuivre ou non ; avec la carte suivante, la décision est de continuer dans la relation pour la faire aboutir. 
Avec Bateleur, on a une dimension de nouveauté, de départ, de quelque chose de nouveau qui émerge. 
L'investissement réfléchi, consenti des deux personnes dans la construction d'une nouvelle relation permet d'envisager une suite heureuse.  

Cartes du Tarot : Juliet Sharman-Burke et Giovanni Caselli

dimanche 23 janvier 2011

Trancher dans le vif pour se libérer


3 Epées - Monde : Crever l'abcès pour arriver à la victoire, une dernière étape douloureuse ultime avant d'arriver au bout de son objectif et de le voir ainsi réalisé. 
Dans 3 Epées, il y a une notion de libération, d'extirpation de ce qui fait mal pour s'en libérer, s'en trouver allégé. 
Monde représente l'aboutissement, la plénitude, le bonheur fugace de la réussite. 
Amoureux fait repartir la vie dans un nouveau cycle et il va falloir choisir sa voie, son destin, prendre une option qui sera guidée par ce qu'on a retenu du passé. 
Le tirage portait sur une question relationnelle, la réponse était donc de laisser de côté la relation qui était devenue pesante, douloureuse, qu'il fallait en finir une bonne fois pour toute pour se libérer et repartir dans une autre et nouvelle voie. 
Cartes de Tarot : Juliet Sharman-Burke et Giovanni Caselli

samedi 22 janvier 2011

Le manipulateur


Une des questions les plus fréquemment posées : "vais-je rencontrer quelqu'un avec qui construire une relation durable ?"
Quand la consultante a vu ces cartes sorties, son coeur a fait un bond, il s'est mis à battre à vive allure. 
La pente pour la tarologue a été rude car les images qui d'habitude aident à la compréhension sont ici trompeuses et expliquer toutes les facettes possibles du tirage n'a pas été facile.
Ces 3 cartes extraites du tirage montrent la situation et l'ambiance générale est plutot agréable. En lisant le nom des cartes, vu la question posée, on sait qu'on est bien dans le sujet et au premier abord, tout a l'air de se présenter bien. 
Oui pour la rencontre (cavalier ! coupes en plus) est bien possible et Roi Coupes à la fin du tirage représente directement pour la consultante le prince charmant idéal (enfin !! comme s'il existait dans les cartes en plus des contes de fées). 8 Deniers entre les 2 rajoute de la sauce si on peut dire puisqu'il explique où : 
"Dans le cadre de votre travail, est ce qu'il y a quelqu'un qui vous a déjà envoyé des signes ?
Oui oui, mon patron !!" 
Bien sur, Roi Coupes colle parfaitement à l'image de ce patron idéal qui fait les yeux doux à la jeune assistante qui vient d'entrer dans l'entreprise. 
Après quelques questions dont "serait-il marié ce chef ? oui".
Bien sur (je le sentais, en fait je le voyais dans le tirage).  Il me faut faire atterrir ma consultante et lui faire comprendre le miroir aux alouettes.
Je connais mes cartes et vu la situation, je sais que oui, cette personne a sans doute envoyé des signaux à ma consultante traduisant qu'elle pouvait s'approcher si elle le voulait, oui il est sans doute attirant, en plus il est Roi ...euh chef, le côté séducteur qui attend qu'on lui tombe dans les bras est exacerbé des deux cotés, en tout cas chez ma consultante c'est sur. 
Votre question était "une relation durable". Que pensez-vous qu'il va se passer par la suite puisqu'il est marié ? 
Il m'a dit qu'il n'était pas heureux ... oui, ça c'est un mélange du Cavalier et du Roi en Coupes qui n'hésite pas à se faire plaindre pour être consolé.
....

Cartes du Tarot : Juliet Sharman-Burke et Giovanni Caselli

vendredi 21 janvier 2011

Tu ressembles de plus en plus à ta mère


Elle est arrivée, s'est assise ou plutôt s'est laissé tomber sur la chaise et a dit : 
"Tu ressembles de plus en plus à ta mère"
Sa voix était grave, sans vie, comme si elle venait des profondeurs de la terre. 
Je retourne le jeu qui est devant elle pour qu'elle voit les cartes et je lui dis :
"Prenez la carte qui correspond à ce que vous avez ressenti quand vous avez entendu cette phrase"
Elle cherche dans le jeu, je vois qu'elle cherche une carte précise. Depuis le temps, elle connait le jeu, je sais qu'il lui convient et le sort toujours pour elle précisément. 
Je sens que toucher les cartes la calme, elle était rapide dans ses gestes au début et ne trouvant pas la carte tout de suite, elle est obligée de s'appliquer. Elle cherche plus doucement, et trouve sa carte : 2 Epées. 
"- Pourquoi cette carte ?
- Sa phrase m'a figée, il n'a pas dit : bonjour ma fille comment ça va ?, ou  je suis content de te voir ! ou tout ce qu'on pourrait dire quand on se retrouve alors que ça fait un petit moment qu'on ne s'est pas vu. Non, direct le compliment qui est en fait une critique méchante "tu ressembles de plus en plus à ta mère", il me met directement dans le même panier qu'elle en me faisant sentir tout ce qu'il n'aime pas dans ma mère."
Je pose Lune à côté du tirage doucement pour voir sa réaction. 
"C'est vrai quelque part, je ressemble de plus en plus à ma mère, d'un côté, j'en suis fière et une autre partie de moi dit que je ne dois pas me laisser aller, que cette ressemblance dont il parle fait référence à ce côté de moi que je dois contrôler."
Je l'interroge du regard, je ne suis pas sure de comprendre ce qu'elle dit. 
Elle fouille dans le jeu et sort 8 Deniers qu'elle pose à côté de Lune.
J'apprécie ce moment, j'en souris encore car c'est vraiment le moment où les cartes sont le centre de la séance, je sais qu'elle a compris le mode de fonctionnement que je lui ai proposé la dernière fois, elle a donné un sens à cette carte qui lui appartient à elle. Je sais, je sens que ce n'est pas le sens classique de la carte, qu'elle s'est appropriée la carte à sa façon à elle. Elle a renversé le jeu et c'est à moi de trouver la signification de 8 Deniers pour elle.
Je ne connais pas sa mère. Je me mets un instant à la place très inconfortable de son père pour essayer de comprendre ce qu'elle met dans 8 Deniers. Flash !!
Elle a pris un peu de poids depuis la dernière fois, 8 Deniers représente les kilos en trop qu'elle accumule en elle, qu'elle fabrique elle-même avec son alimentation désorganisée ou au contraire calculée pour faire ses kilos, elle envoie un message que son père a vu mais n'a pas compris.
Je la regarde en souriant, je ne dis rien. Elle sait que j'ai compris. 
Un rire commun, partagé détend l'atmosphère. 
Et si on regardait en détail ce que vous inspire votre mère ... euh la carte de la Lune qui est au milieu ?
Oui", dit-elle.

Cartes du Tarot : Juliet Sharman-Burke et Giovanni Caselli

jeudi 20 janvier 2011

Agir en toute discrétion


7 Epées entourés de deux cartes Batons. 
7 Epées est une carte de stratégie (épées=mental), elle invite à agir en ayant minutieusement étudié les détails, les différentes possibilités, en ayant au préalable élaboré un plan. On a souvent tendance à prêter au personnage une attitude malsaine, on le voit en train de partir avec ici 7 Epées dans les bras (dans d'autres jeux, il peut n'y en avoir que cinq) comme s'il les volait. En réalité dans la carte, rien ne montre que ces épées ne lui appartiennent pas, il les emporte. Personne autour de lui signifie qu'il est seul au moment où il agit. Seul, parce qu'il a choisi son moment pour ne pas être vu, pour pouvoir agir à sa guise en toute discrétion. Discrétion est un des mots-clés de cette carte. Agir avec discrétion, ne pas révéler ces intentions. La raison de cette discrétion est son affaire. Il a un sourire satisfait, son plan se déroule comme il l'a prévu.
8 Batons représente ici l'affaire en question quand elle a germé dans son esprit et qu'il a échafaudé toutes les hypothèses, il était tenté d'agir tout de suite mais il a su se retenir, regarder son objectif au loin (le chateau tout petit au fond de la carte). 
3 Batons montre que maintenant qu'il a réussi, une nouvelle voie s'ouvre devant lui et il peut continuer à avancer.

Cartes du tarot : Juliet Sharman-Burke et Giovanni Caselli

mercredi 19 janvier 2011

Puiser dans ses propres forces


Dame Batons (encore elle !! et oui, je me rends compte qu'elle sort décidément souvent quand j'utilise ce jeu !!) est encadrée par 4 Coupes et Lune. Deux cartes qui représentent des états émotionnels instables encadrent Dame Batons qui apparait comme étant l'élément stable, le repère, le phare sur lequel s'appuyer pour se sortir de la situation qui pose problème. 
4 Coupes montre que rester dans son coin à ruminer son souci ne règlera rien. La carte représente une personne qui ne fait rien malgré le fait qu'elle s'ennuie, elle ne sait pas quoi faire pour se distraire. 
Lune montre un état d'appréhension, ne pas savoir ce que l'avenir réserve peut inciter à ne rien faire et à se donner du temps pour voir ce qui va se passer. 
Dame Batons est la clé du tirage : elle invite à s'appuyer sur ses points forts pour agir. Ici le tirage indique que la force est dans le consultant, il doit se fier à son instinct, à sa personnalité et ses qualités, il dominera la situation avec ses propres atouts s'il ne se laisse pas aller à écouter les voix intérieures qui affaiblissent (ennui et peur). 

Cartes : Juliet Sharman-Burke et Giovanni Caselli

mardi 18 janvier 2011

La légèreté de l'air


Le message précédent se terminait avec 10 Batons  ... et celui-ci commence avec 10 Batons. 
Ce tirage montre une évolution positive, on commence avec le côté pénible du tirage et on se dirige vers une amélioration. 
10 Batons de la fatigue, une charge lourde à porter, un travail important à faire. 
Valet Epées apporte la légèreté qui permet de décompresser ... il s'agit d'une invitation à lever le nez du guidon, à prendre un bol d'air pur pour s'oxygéner, à se vider la tête, à décompresser pour détendre les muscles contractés par l'épuisement et la pression. 
9 Epées apporte la satisfaction de l'effort accompli, de la tache faite avec satisfaction, c'est le moment où on savoure le repos mérité.

Cartes : Juliet Sharman-Burke et Giovanni Caselli

lundi 17 janvier 2011

Parcours du combattant


Chariot dans ce jeu me fait toujours penser à une course effrénée, de la précipitation. Le sens habituel de la carte est la victoire, la maitrise de son char mais ici on a a sensation que pour garder le cap, il faut vraiment s'accrocher. 
Dame Batons montre que l'effort et l'action sont parfaitement controlés, elle en a des choses à raconter. 
La dernière fois que que j'ai parlé de Dame Batons (cf http://histoires-de-cartes.blogspot.com/2011/01/plan-de-route.html ) elle me faisait penser à un arbitre, ici elle me fait penser à un conteur qui raconte ses aventures, ses exploits après l'épreuve. 
La dernière carte montre combien la lutte a été dure, le personnage de la carte est épuisé par ce qu'il vient de vivre et il aspire au repos le plus vite possible dès que toutes les obligations auront été remplies. 
 
Cartes : Juliet Sharman-Burke et Giovanni Caselli

dimanche 16 janvier 2011

Après le bon effort, le réconfort !


Amoureux encadré de 2 neuf (batons et deniers).
9 Batons : concentrer son énergie et sa force pour affronter les difficultés
Amoureux : choix à faire 
9 Deniers : si le choix est fait avec réflexion, modération et prudence, le résultat sera très satisfaisant. 

Cartes : Juliet Sharman-Burke et Giovanni Caselli

samedi 15 janvier 2011

Invitation au changement


La carte Mort en 1er ..... brrrr, ça fait toujours froid dans le dos, il faut toujours tout de suite rassurer le consultant en lui disant que cette carte n'annonce pas systématiquement la mort physique et que le sens régénérateur possible, le fait de couper ce qui est mort peut être positif, nécessaire et profitable. 
Ici, c'est le cas. Mort suivi de Magicien (c'est à dire en Tarot de Marseille Arcane-sans-nom suivi de Bateleur) conseille de se décharger des poids morts pour aller de l'avant ou avant de commencer quelque chose de nouveau. L'association de ces deux cartes invite à clore physiquement ou mentalement ce qu'on doit laisser derrière soi avant de repartir sur autre chose. 
Cavalier Coupes parle de nouvelles relations, de nouvelles émotions, de nouveaux contacts, on peut être dans le domaine affectif, relationnel, amoureux mais aussi émotions.
Au niveau d'une relation existante qui ne se termine pas, c'est une invitation à faire table rase du passé, des griefs, des frustrations pour repartir sur une nouvelle base constructive et promesse de nouveaux échanges et d'un nouveau mode de relation plus chaleureux, avec plus de solidarité, de compréhension mutuelle.
Si le tirage ne s'applique pas au domaine relationnel, c'est le cas ici, c'est une invitation à faire quelque chose de nouveau, à aller dans une nouvelle direction par rapport à des personnes auxquelles on ne serait pas intéressé jusqu'ici, à aller à la rencontre de nouvelles émotions par le biais des arts (littérature, musique, cinéma), voyage aussi.
Cartes : Juliet Sharman-Burke et Giovanni Caselli