dimanche 10 février 2008

Grand Tarot Belline


La volonté  de l'homme  éclairée par la science  et manifestée par l'action, crée la réalisation d'un pouvoir dont elle use ou abuse, dans le cercle infranchissable des lois universelles, selon sa bonne ou sa mauvaise inspiration.
La volonté humaine ayant surmonté l'épreuve qui lui est imposée par la sagesse éternelle, entre par sa victoire en possession de l'œuvre qu'elle a créée.
Elle fond son équilibre sur l'axe de la sagesse et tant qu'elle s'y maintient, elle domine la fortune.
La force de l'homme, sanctifiée dans son usage par le sacrifice qui se dévoue, triomphe du sceptre de la mort, et sa divine transformation oppose la réalité de son éternelle initiative à l'éternel mensonge de la fatalité.
Dans la série du temps toute ruine est le piédestal d'une espérance, mais toute espérance terrestre correspond à une déception.
L'homme aspire sans cesse à ce qui lui échappe, et le soleil du bonheur ne se lève pour lui que derrière la tombe après le renouvellement de son être qui l'élèvera à une sphère plus haute de volonté, d'intelligence, et d'action.
La volonté de l'homme qui veut le mal est une abdication de la liberté qui se voue à l'expiation.
La volonté de l'homme qui opère le bien est une apothéose de la liberté qui conquiert la couronne des mages dans l'empire de la lumière éternelle, devenue sa récompense.
C'est pour cela qu'il est écrit sur la couronne du sphinx : Gloire à l'Eternelle toute puissance dans la splendeur des hauteurs infinies, et paix dans ce crépuscule des profondeurs aux esprits de bonne volonté.
C’est la règle de la volonté de l'homme, il n'y a point de prédestination absolue.

Extrait des pensées des tarots. E.B.

Aucun commentaire: