vendredi 12 novembre 2010

Avoir l'air démodé, un coté "vieux jeu"


Je cherchais ce matin dans mes cartes comment exprimer la sensation de quelqu'un de démodé, "vieux jeu" que j'ai eue récemment avec une personne en recherche d'emploi, que j'ai donc rencontré pour préparer son entretien de recrutement.
Sur le cv de cette personne, tout semblait correspondre avec le profil recherché par l'entreprise.
4 Deniers correspond à l'idée de représenter quelqu'un qui possède toutes les qualités requises pour un emploi donné. La carte montre aussi le côté possessif, il détient toutes les compétences (4 deniers, un à chaque pied, un dans le ventre et un sur la tête). 
Le denier qu'il entoure de ses bras comme un trésor traduit le fait de vouloir garder pour lui son savoir, et lors de l'entretien, il est vrai qu'il a fallu un temps certain (plus que le certain temps habituel) pour voir sa véritable personnalité. Il a aussi tellement insisté sur certains points qu'il attendait, questions qu'il allait poser, que ça m'en a paru louche .... il en faisait trop sur l'attente qu'il avait et sur ce qu'il était capable de faire. J'ai essayé de lui faire comprendre qu'il devait aborder la situation différemment, montrer plus ses réelles compétences et expériences. 
Les 2 deniers sur lesquels il pose chacun de ses pieds me fait penser qu'il en est arrivé là (le côté démodé, vieux jeu) parce qu'il fige les choses, ne les utilise que dans un sens, pour une raison et pas une autre, un côté "chaque chose à sa place", une volonté d'arrêter le temps, les horloges, etc...
Le denier sur la tête comme une couronne sur la couronne accentue un côté vantard que j'ai ressenti lors de la description de ce qu'il avait fait comme si là aussi, il essayait de me vendre plus ce qu'il voudrait faire que ce qu'il est vraiment capable de faire. J'ai eu la sensation qu'il me parlait de quelqu'un d'autre, d'un collègue pris comme modèle. Nous avons travaillé ce point là aussi.
J'ai pris la carte du 6 Coupes pour montrer l'attachement au passé, au "bon vieux temps" qu'il me racontait ; c'est vrai que nous vivons dans une société où tout se démode très vite mais en choisissant cette carte, je pense au côté infantil de la carte, on voit les deux enfants s'amuser innocemment et se conter fleurette dans une cour ; je ressens dans la carte par rapport à la situation vécue un côté figé (encore) mais aussi le fait de ne pas avoir changé, évolué, être resté le même, un côté gamin, alors que vu son âge, on attend une personne mûre, expérimentée avec de l'assurance. Pour un poste commercial, le feeling, le copinage ou relationnel, le bon contact ne suffisent plus. Il faut aussi de la technique, de la maitrise, un savoir-faire, il en manquait : reformulation est égal pour lui à répétition et mon expérience me dit que ça ne suffira pas. 
Je mets en dernière carte, l'hermite car ce vieux monsieur (en l'occurrence, la carte me représente) lève sa lampe et se retourne sur les 2 dernières cartes pour essayer de lui montrer que le temps passe vite, et qu'il faut démontrer que l'acquis ne sert à rien en tant que tel, il est nécessaire d'en avoir mais pour que ce soit suffisant, il faut aussi pouvoir démontrer qu'on saura l'utiliser différemment, l'adapter, le transformer pour l'intégrer :
l'avoir en soi (comme l'Hermite qui a tout dans sa cape, à l'intérieur de lui) , le porter à l'intérieur, le vivre, "le transpirer" à l'extrême plus que l'afficher devant soi (en 4 deniers, en vitrine, en étalage). 

Cartes : Rider Tarot

Aucun commentaire: