lundi 20 décembre 2010

Le verre à moitié vide est aussi à moitié plein


Regarder ce qu'on laisse derrière soi est synonyme de tristesse, de regrets. Pourtant en observant ce qui se passe autour de soi, on peut aussi se rappeler les bons moments de joie, il y a en eus, les 2 coupes derrière le personnage en cape noir de la 1ère carte sont là pour en témoigner. 
Rester à se morfondre, à regretter à ne pas en trouver le sommeil est inutile, cela ne changera rien à ce qui a été fait et ne permettra pas de changer le cours des choses. 
Il y a devant soi, la possibilité de rebondir, de repartir, tout est ici question de de volonté et de courage. 
La peine qui ronge l'intérieur doit être extirpée pour retrouver la force et l'énergie pour repartir. Trouver un sommeil réparateur et se rappeler que demain est un autre jour permettra de se relever vers un nouveau cycle.

Cartes : Juliet Sharman-Burke et Giovanni Caselli

Aucun commentaire: