jeudi 2 février 2006

Oracle


"Avertissement, conseil ou ordre d'un dieu..., l'oracle permettait aux hommes de connaître la volonté des Immortels et de prendre des décisions en fonction de la réponse du dieu. Il était consulté dans un temple spéciale, en un lieu auquel une légende avait généralement accordé un grand crédit. Les oracles de Zeus et d'Apollon demeurent les plus célèbres....L'oracle était la preuve d'une soumission des mortels aux destinées divines, et dans les légendes, jamais héros n'a réussi à s'y soustraire."
"Mythes et mythologies, histoire et dictionnaire" de Félix Guimard et Joël Schmidt, Larousse.

L'origine mythologique du sanctuaire de Delphes mérite d'être citée : celui-ci aurait été fondé par Apollon lui-même après avoir construit le temple de Délos. À son arrivée dans la région, le sanctuaire était gardé par un serpent nommé « Python », fils de Gaïa (la Terre) et gardien d'un oracle consacré à Thémis. Apollon, désireux d'établir un oracle pour guider les hommes, tua Python avec son arc et s'appropria l'oracle.
La consultation de l'oracle était au départ annuelle : elle avait lieu le sept du mois Byzios (février-mars), jour de la fête d'Apollon. Elle se fit ensuite le sept de chaque mois durant la période de neuf mois où Apollon était censé occuper le site : ce jour fut nommé polyphthoos (« jour des multiples questions »).
Des rites précédaient la consultation : ils étaient accomplis en fonction de la prophétesse et requéraient la présence de deux prêtres. Ces derniers exerçaient leur charge à vie et étaient secondés par cinq serviteurs qui maintenaient le culte, et deux prophètes.
Un de ces derniers assistait la Pythie, notamment en traduisant ses paroles afin que l’oracle rendu soit compréhensible. Les réponses du dieu étaient transmises en prose et sous forme d’hexamètres (en vers).
Dans le détail, on ignore si la Pythie était visible, aucun témoignage digne de confiance n'étant explicite sur la question. La tradition la plus courante rapporte cependant que la Pythie aurait été cachée par un voile et que le consultant ne pouvait pas la voir.




(1) Pendant les mois d'hiver, Apollon était réputé quitter le sanctuaire de Delphes pour aller se purifier en Hyperborée. Il était alors remplacé à Delphes par Dionysos. Ce dernier était présent durant trois mois et faisait l'objet d'un culte rendu sur le Parnasse (les libations des Thyades omophages). Enfin, dans l'adyton, se trouvait la tombe de Dionysos.
Le statut de ce dernier changea peu à peu en raison de son rapport avec l'Apollon Pythien : au départ inférieur au dieu solaire, grâce à son rôle d'opposé il devint progressivement indissociable de la divinité apollinienne ; ainsi, le culte de Dionysos profita probablement pleinement de la renommée de Delphes dans l'ensemble du monde grec.

(1) Parnasse : peinture d'Andrea Mantegna (1497).

Source Wikipédia.

Aucun commentaire: