samedi 31 mai 2008

Une étoile qui voulait refaire le monde



Je ne suis pas ta Reyne de Baston,
Je n’ai pas les cheveux assez longs
Tu sais ce que représente cette transformation,
Guide-moi dans cette initiation,

Je ne suis pas ta Reyne de Deniers,
A quoi servirait-il de le nier,
Montre-moi l’escalier ou le chemin
Pour qu’enfin se rejoignent nos destins,

Je ne suis pas ta Reyne d’Epée,
Otant ma couronne au royaume de tes pensées,
Déposant mon épée à tes pieds,
Je me consume dans l’attente de te retrouver,

Mais si à l'aube du vingtième jour,
Tu tends enfin la main, pour toujours,
Je serais ta Reyne de Coupe, mon amour.


dimanche 25 mai 2008

Virage




Qu'est ce qu'il y a après ce virage ?

Je n'en ai aucune idée mais pas besoin de courage,

Sans regret, je laisse derrière moi mes naufrages.

Cette route est comme un pélerinage,

J'ai envie de marcher vers toi, de porter mon bagage.

Les arbres vibrent, ils portent le message,

De mon amour pour toi. Revoir les images,

De nos étreintes, oublier les orages,

Te serrer dans mes bras, un mirage ?

Non car tout ici me parle de toi, les feuilles, la terre, les nuages.

Marchant, rêvant, j'ai passé le virage,

Tu es là mon amour, c'est la fin du voyage.


Stairs of Gold Tarot, Giorgio Tavaglione


Les 7 merveilles du monde

C'est bientot les examens alors je vous propose une petite révision :
On a demandé à un groupe d'étudiants de dresser la liste de ce qu'ils croyaient être "Les Sept Merveilles du Monde" de notre époque.
Il y eut quelques différences mais voici en gros celles qui ont reçu le plus grand nombre de votes :


1. les grandes pyramides d'Egypte
2. le Taj Mahal
3. le Grand Canyon
4. le Canal de Panama
5. l'Empire State Building
6. la Basilique Saint Pierre
7. la Grande Muraille de Chine

Pendant qu'elle compilait les votes, l'enseignante nota qu'une étudiante n'avait toujours pas remis son papier.
Elle demanda alors à la jeune fille si elle avait de la difficulté à dresser sa liste.
Elle répondit : "oui, un peu. C'est difficile de décider car il y en a tellement."
L'enseignante dit :"Dis-nous, celles que tu as et peut-être pourrons-nous t'aider".
La jeune fille hésita puis dit :"Je crois que les Sept Merveilles du Monde sont :




La classe resta silencieuse. Ces choses sont tellement simples et ordinaires que nous oublions à quel point elles sont merveilleuses.
Les choses les plus précieuses ne peuvent être achetées ou construites par l'homme.

Merci Michèlle,

Bonne journée à tous,

samedi 24 mai 2008

La première fois


La premère fois ?
Elle ne s'en souvient plus très bien...
Mais elle a son carnet, son journal, où tout est consigné,
C'est un carnet épais, d'un côté, son journal qu'elle tient tous les jours, même si l'écriture est de moins en moins lisible ; de l'autre, il a les informations essentielles, celles dont elle peut avoir besoin lorsqu'elle ne sait plus.

 Elle lit :
C'était il y a quelques mois...en février, il faisait froid dehors.
Philippe et elle avaient décidé d'aller acheter un lit d'enfant pour les vacances qui approchaient.
Lucas, leur petit-fils avait grandi et ce n'était plus très confortable  pour lui, de dormir dans le berceau des enfants.
Il fallait passer au petit lit à barreau.
Ils étaient tous les deux très excités, le premier petit lit des petits enfants !!
Comme le temps avait passé vite !
Tout d'un coup, Geneviève saisit le bras de Philippe et se retient à lui.
Instinctivement, il la soutient, il voit son regard tourner, se brouiller.
Il s'affole, crie pour la réveiller, la sortir de la torpeur dans laquelle elle plonge.
 Rien n'y fait, elle part et continue à partir, elle se fait de plus en plus lourde.
Philippe a du mal à la tenir, pourtant il la porte de toutes ses forces.
Les premiers clients du magasin qui l'ont dépassé n'ont pas remarqué...mais les suivants comprennent, l'aident, un vendeur approche une chaise pour asseoir Geneviève qui est devenue pâle, blanche.
Les secondes passent vite et lentement à la fois.
Geneviève revient à elle, regarde Philippe et demande :
- Qui êtes vous ? où suis-je ? Qu'est ce que je fais ici ?
Tout le monde autour d'elle la regarde curieusement.
Personne ne lui répond.
Elle regarde fixement Philippe et redemande :
- Qu'est ce que je fais ici ?
- Geneviève ? Geneviève ! tout va bien, c'est moi Philippe, ton mari, nous sommes au magasin, nous sommes venus acheter le lit pour Lucas, tu te souviens ? Tout va bien maintenant, tout va aller, c'est bon. Tu as eu un malaise.
- Mais qu'est ce que vous racontez enfin ? je ne vous connais pas ! Geneviève lui lache le bras, elle bouge comme pour se lever mais n'y parvient pas, la tête lui tourne à nouveau.
Le vendeur propose à Philippe d'appeler les urgences, les pompiers, un médecin. Philippe accepte, c'est lui qui plie maintenant sous le poids de ce qui arrive à sa femme si soudainement. Il ne comprend pas mais il sent, il pressent que quelque chose de grave vient d'arriver. Il a peur que tout soit subitement remis en question....
Geneviève revient à elle, redemande ce qui lui arrive, on lui explique, tout le monde se détend.
On attend les urgences tout de même pour en avoir le coeur net...

Quelques heures plus tard, à l'hopital, la nouvelle arrive, enfin et en fin.
Suite au malaise de Geneviève, on lui a fait passer tous les examens possibles pour comprendre et savoir ce qui s'est passé.
Le diagnostic est terrible et tombe comme un couperet de guillotine.
Le passé n'a plus d'importance, il s'effacera de plus en vite au fur et à mesure qu'il s'écoulera. Ce qui compte désormais, c'est comment vivre le présent, comment ne pas redouter l'avenir.
Il y a maintenant entre Geneviève et Philippe, quelque chose qui entrave leur vie, qui ne les laissera plus en paix...Alzheimer, ce terrible compagnon qui ne lâche plus sa proie quand il en tient une.

Il était une première fois heureuse dont ils auraient voulu se souvenir toujours, mais finalement, ils n'ont pas acheté ce lit d'enfant.
Il était une première fois malheureuse qu'ils voudraient oublier, mais elle obsède celui qui tombe petit à petit dans le regret et s'acroche à sa mémoire pour deux, pendant que l'autre a le regard absent de plus en plus souvent.


dimanche 18 mai 2008

La pyramide inversée



Tirage de Thot, le scribe divin ou la pyramide inversée
Extrait de "Initiation pratique au tarot égyptien, le
Grand Etteilla" de Claude DARCHE.

Tirage pour connaitre l'évolution des rapports entre 2 personnes (deux amis, un couple, deux partenaires dans le domaine affectif ou professionnel).
Il se pratique avec les 78 lames du tarot.

1ère ligne : sortez six cartes qui vous indiquent le présent.
la 1 représente le consultant,
la 2 représente l'autre personne sur laquelle votre consultant vous interroge.
Les 3 et 4 représentent l'état d'esprit du consultant
Les 5 et 6 représentent l'était d'esprit de l'autre personne.

La 2nde ligne représente les 3 mois qui viennent, les évènements, les états d'esprit, les sentiments, les victoires, les défaites de chacun.
7 représente ce qui concerne le consultant
9 représente ce qui concerne la personne sur laquelle il s'interroge
8 fait la synthèse

La 3ème ligne la situation de chacun dans 6 mois, l'un vis à vis de l'autre.
10 sont les sentiments du consultant
11 sont les sentiments de l'autre

La 4ème ligne l'évolution au bout d'un an.
12 l'évolution au bout d'un an.


La grande Pyramide



La Grande Pyramide est un tirage proposé par Didier Doryan, Clairvoyant-Conférencier, co-créateur de l'Oracle Bleu.

Les cartes se tirent par rangées en commençant par le bas (les 9 1ères cartes, puis les 7 de la 2nde rangée etc...) et de gauche à droite.
Les associations se font en verticale comme en horizontale, toutes les associations sont possibles.
J'ai remarqué que l'axe vertical est important et est souvent un sorte de fil conducteur pour la lecture.
On peut trouvers des éléments du passé à gauche de l'axe, l'axe central représente le présent, la droite l'avenir.
L'axe permet de mettre les cartes en miroir.
Le sens ascendant de ce tirage a aussi une force particulière et puissante, une émergence sort de la carte finale.

Vous pouvez poser une question ou vous en servir de tirage général d'ouverture.
Niveau de difficulté : confirmé (grand nombre de cartes)


Tirage en 21 cartes



C'est mon tirage préféré avec l'oracle tzigane.

C’est un tirage à 21 cartes : 3 lignes horizontales et 7 colonnes verticales.


La première ligne représente le passé, la 2nde le présent, la 3ème le futur.

Il y a alors 7 colonnes verticales :
- la première colonne montre les sentiments internes de la consultante,
- la deuxième, son entourage (famille, travail etc),
- la troisième ses craintes et attentes,
- la quatrième les choses qu’elle attend,
- la cinquième les choses inattendues,
- la sixième le future proche,
- la septième, l’avenir.

C'est un tirage général qui s'adapte bien aux oracles et qui permet d'avoir une vision générale de la personne qui consulte ;
tirage d'ouverture intéressant,
niveau de difficulté : facile avec un oracle, confirmé avec un tarot.


dimanche 11 mai 2008

L'oracle Bleu

Bonsoir,

J'ai failli ne rien publier aujourd'hui....et puis, j'ai reçu un message qui m'a fait trembler de plaisir et d'émotion.

Sylvie BREYSSE m'a envoyé un mail via le blog !! ... oui !!l'artiste-peintre de l'Oracle Bleu!!
Voici ce qu'elle a écrit :
"Mille mercis pour votre interprétation de "ma peinture". Vos commentaires sont d'une très grande délicatesse et je vous en remercie....
SYLVIE BREYSSE "artiste peintre" auteur de l'Oracle BLEU"

Au cas où vous repasseriez sur ces pages, en hommage,
pour vous remercier infiniment pour votre message,
Voici quelques réflexions sur l'oracle Bleu pour vous, et vous tous et toutes qui me lisez,

Les 22 premières cartes de l'oracle bleu me font penser très fort aux 22 arcanes majeurs du tarot.
Ce jeu est du coup un oracle oui, mais un tarot aussi, un taroracle, quelque chose de nouveau entre les deux, qui les rapprochent et les unissent.
C'est pour cela, qu'il est intéressant et profond.

Quelques éléments pour étayer !
Le tarot de marseille, a fait couler beaucoup d'encre, il y a eu de nombreux courants, et encore plus de façons de le lire.
Je l'étudie depuis longtemps et chaque méthode m'a apporté des éléments que j'ai intégré dans ma pratique et d'autres que j'ai laissés de côté.
Je vais regarder le tarot dans son sens ésotérique, spirituel plus que divinatoire, quoique...

Je laisse la 1ère carte de côté pour le moment, (elle est 0...ou 22...)


Si on regarde 1 l'homme et 2 la femme, le parallèle avec le tarot, le bateleur et la papesse est possible : chez Kris Hadar, le consultant est représenté par le bateleur et la personne de sa vie s'il en a une sera la papesse. Si c'est une consultante, elle sera représentée par la papesse et son "homme" sera dans le bateleur.
Le bateleur (et l'Homme de l'Oracle Bleu) représente la potentialité.
La papesse (et la Femme de l'Oracle Bleu) représente la pensée.

donc l'Enfant la carte 3 représente le fruit qui va émerger, le projet comme l'Impératrice dans son sens spirituel.

4 : le Travail et l'Empereur, ceux qui connaissent le tarot m'accorderont le parallèle.

5 les Nouvelles, en parallèle avec le Pape, ça ne le fait pas. Mais tout de même ce messager tient un sceptre de la même main que le pape et son message (dans l'autre main) est bien à destination de quelqu'un.

6 l'Amour, et l'Amoureux, certes dans l'oracle, la signification est centré sur le sentiment amoureux alors que l'amoureux du tarot est bien autre chose. J'ai bien dit que l'oracle Bleu me faisait penser au tarot.

7 le Temple, pour le rapprocher du Chariot, il faut regarder le sens spirituel, le Chariot est le Bateleur qui a vaincu ses doutes, a fait ses choix (dans l'amoureux entre la matière et le spirituel, entre le coeur et le physique), il est maitre de lui-même, il a acquis sa maturité, il est son propre Temple. Le temple de l'oracle Bleu est pour moi : je rentre en moi pour prendre mes décisions, j'intériorise et réfléchis parce que j'ai compris.

8 le Patriarche, le poids écrasant de la justice, je plaisante bien sur, le coté ancestral, la mémoire d'éléphant, un animal juste et intelligent, équilibré (malgré son poids). C'est un brin d'humour, ou l'exception pour confirmer la règle (comme tout bon tarot). D'autant qu'il y a une carte loi ensuite.

9 les Autres (et l'Hermite, ça va être dur là aussi) : je vois l'humain dans sa diversité (les autres), nous sommes différents et semblables ; l'Hermite connait la vie, il marche avec son baton et sa lanterne pour éclairer le monde (les autres) de sa connaissance.
la carte, les Autres me fait penser au code génétique de l'être humain et l'hermite est souvent le médecin, le spécialiste de l'homme, de l'humain.

10 l'Arbre de vie, le coté fécond de cet arbre porteur de fruit montre le temps qui passe, les saisons, les cycles de la vie, le cycle de la Roue de Fortune.

11 le Conquérant avec la Force, il y a un rapport. D'autant que la chevelure rouge flamboyant de ce conquérant rappelle la crinière du lion. On perd dans l'oracle la notion du controle de la force physique par le mental, à moins que je ne vois pas encore le symbole le représentant.

12 la Stérilité avec le Pendu : elle est bien ligotée cette femme un peu comme le pendu..qui est pendu. En plus les lys qui montent essaient de rappeler les arbres qui encadrent le pendu. Ses cheveux rouges tombant sur ces épaules me parlent aussi comme ceux du pendu (mais c'est peut être personnel).

13 la Transformation avec le symbole de la faux me rappelle l'Arcane Sans Nom. Et puis ce papillon qui ne sera plus jamais cocon ni chenille, c'est le changement radical, ce qui est ne sera plus, ...jamais pareil. La lumière aussi à coté du visage nous montre un autre monde.

14 la Révolution avec Tempérance : la femme de Révolution change de peau, elle mue en fait et Tempérance que fait elle ? elle "dialyse", elle échange les flux matériels et mentaux avec ses jarres. L'un est rouge (le sang le corps), l'autre est bleu (l'esprit). Ca représente un passage entre 2 mondes et     Révolution change de peau pour renaitre.

15 le Pouvoir et le Diable : le rapport entre les 2 est une histoire de controle. On retrouve les diablotins du diable dans l'homme et la femme en miroir. Le lien y est aussi par les ceintures.

16 l'Illusion et Maison-Dieu : là le parallèle fait appel à une approche du tarot que je ne partage pas personnellement mais qui est très répandu. Dans cette approche, la maison-dieu est "négative", elle représente l'effondrement de l'homme à cause de son orgueil, de son avidité et de sa volonté d'avoir toujours plus, de construire toujours plus haut... L'homme s'aveugle dans sa vanité, son Illusion est d'être le plus fort, le plus intelligent, le maitre de la planète. Je vois d'ailleurs en arrière plan de l'Illusion, une sorte de maison-dieu en train de s'effondrer, mais je suis un peu seule à la voir ....

17 l'Espoir et l'Etoile : il y a bien 7 étoiles dont Vénus, l'eau et la féminité.

18 la Gestation et la Lune : pour moi ça colle

19 le Mariage céleste et le Soleil : là encore ça colle

20 le Choix et le Jugement : Il y a dans les 2 cartes un ou des anges qui envoient leur message, le bas de la carte du Choix représente la femme comme si elle sortait d'un tombeau. Je vois par la croix le même mouvement vertical descendant que celui du Jugement (l'ange avec sa trompette).

21 les Festivités et le Monde : le lien entre les 2 cartes est plus difficile : les 4 anges représenteraient les 4 énergies du tarot, les flutes de champagne la réussite, la victoire. Le Monde est la carte de la réussite pleine et entière, l'aboutissement, la consécration, plus dans un sens spirituel que matériel....D'un autre côté, les anges représentent un peu les continents....

et pour le Mat du tarot : je mets cote à cote la carte 0 la Lumière et 22 le Message, ça me fait penser au Mat qui regarde le ciel pour chercher son étoile, il espère un message de la lumière...il y a un peu de folie dans le Message, il entend des voix, des couleurs, un message venu d'ailleurs, la signification ésotérique du Fol (selon Oswald Wirth).

PS : il y a 73 cartes dans l'Oracle Bleu (78 dans le tarot)...donc encore plein de symboles à découvrir, si l'envie vous prend en lisant ce message.

dimanche 4 mai 2008

6 Deniers

Enrichi dans le corps (matière), dans l'âme et dans l'esprit, le Voyageur ne doit pas oublier son rôle de collaborateur à l’œuvre de création et son devoir de maintenir les équilibres : il devra distribuer et répartir les forces, les énergies ou la matière, là où il y a des carences. Il devra apprendre à comprendre les besoins d'autrui en dépassant ses propres doutes et ses appréhensions. Au centre de la carte, vêtu de riches tissus, il montre de la main gauche, les sceaux de palais royaux, signes de richesse matérielle et culturelle, et assure de la main droite, par la balance, le juste respect des règles. La femme agenouillée à sa droite (sa polarité opposée) lui assure gratuitement l’aide nécessaire dont il a besoin. En arrière plan, la cité nous rappelle la collectivité, la possibilité de donner, de recevoir, de faire des échanges de savoirs et de connaissances. Les six Deniers sont décorés de symboles héraldiques classiques représentant des familles nobles. La noblesse indiquée ici est celle de l'âme. Au premier plan, la pierre ni brute, ni parfaitement lisse montre une solidité atteinte, une position sociale assurée.

18 la Lune




18 la Lune

"Pour déployer les splendeurs du ciel, la Nuit plonge la terre dans les ténèbres, car les choses d'en haut ne se révèlent à notre vue qu'au détriment de celles d'en bas. Nous aspirons cependant à rattacher le céleste au terrestre par une contemplation simultanée, rendue possible quand la Lune répand sa pâle clarté.
Cet astre, qui s'associe aux étoiles sans amortir leur éclat, n'éclaire qu'à demi les objets que baigne son incertaine lumière d'emprunt. La Lune ne permet pas de distinguer les couleurs; elle teinte de gris argenté ou de nuances bleutées indécises ce que frappent ses rayons, en laissant subsister ailleurs le noir opaque des ombres de la nuit... le visionnaire imaginatif voit les choses sous un faux jour...Dupe des contrastes apparents, il imagine la matière dense, solide, lourde et indestructible, alors qu'elle se réduit, en dernière analyse, à des tourbillons infimes d'une impondérable substance éthérique...
Attendons-nous à des chutes fréquentes, en nous méfiant de pièges dissimulés. D'autres, heureusement, nous ont précédé en cette dangereuse exploration. Leurs pas ont tracé un sentier où se révèlent des gouttes de sang. Cette piste douloureuse conduit au but celui qui persévère en dépit des obstacles et des menaces.
Le téméraire qui s'y engage longe tout d'abord un marais où coassent les grenouilles. Leur vacarme attire le voyageur curieux de contempler le miroitement de la lune ; il avance sur un sol devenant de plus en plus humide, jusqu'au moment où ses pieds s'enfoncent. Craignant de s'enliser, il recule alors pour gagner un tertre d'où il admire en sécurité le jeu de la lumière nocturne à la surface de l'eau stagnante.
Il est fait ici allusion aux productions imaginatives. Leur attirance risque d'arrêter notre marche en nous retenant dans le vase des conceptions inconsistantes ; aussi convient-il de goûter le charme des fictions en prenant soin de se maintenir en terrain solide...Loin de se détourner, dédaigneux, du marais de la foi instinctive, le sage s'efforce donc d'en pénétrer le mystère. En plein jour, il ne percevrait rien de ce qui s'agite dans les profondeurs de l'eau trouble, mais à la clarté de la Lune, il distingue une immense écrevisse émergeant immobile de l'onde croupissante. Ce crustacé dévoile tout ce qui est corrompu..." Il est la police du marais."Il serait funeste de laisser subsister des croyances mortes entrainant à des pratiques répréhensibles : le crabe y met bon ordre. S'il marche à reculons, c'est que son domaine est le passé, non l'avenir qu'il fuit..."
Vous avez reconnu le Cancer.
"Près du marais où règne le Cancer, deux chiens gardent la route qui est astronomiquement celle du Soleil...Ils aboient à la Lune pour l'empêcher de franchir la limite des tropiques, car cet astre fantaisiste s'écarte consciemment de la ligne de l'éliptique tracée par l'immuable marche du Soleil. Les chiens deviennent les Cerbères préposés à la défense des régions interdites où l'imagination s'égare."Les deux tours carrées représentent les ultimes sentinelles pour avertir l'imprudent des dangers qui le menacent, si, après avoir dépassé les chiens, il prétend s'élancer dans la steppe perfide où l'attire la Lune.
"Si l'irrésistible attrait du mystère l'emporte sur la voix des deux tours, rien n'arrêtera plus le prédestiné. Appelé à subir les redoutables épreuves de l'initiation, il entrera dans le noir d'une épaisse forêt, où le frôleront des fantômes ; puis il lui faudra gravir péniblement une hauteur d'où sa vue s'étendra sur une plaine argentée."....

Extrait de"Le Tarot des imagiers du Moyen-Age"d'Oswald Wirth.
La carte est la 18ème lame majeure du Tarot d'Oswald Wirth, 1ère édition en 1889,
l'édition présentée ici date de 1976 (elle est beaucoup plus colorée).

Tirage psychologique



Carole Sédillot nous propose ce tirage avec les 22 arcanes majeurs, les 16 honneurs et les 4 as.
A faire faces cachées ou en choisissant les cartes telles que vous le ressentez au moment du tirage.

Le moi (C.G Jung) : « Le moi est une grandeur infiniment complexe, quelque chose comme une condensation et un amoncellement de données et de sensations, c’est avant tout, le centre de la conscience. »
La persona (C.G Jung) : « désigne ce que chacun représente pour lui-même et pour son entourage mais non ce que chacun est. »
Animus et anima : animus, part masculine que porte en elle chaque femme et anima, par féminine que porte en lui chaque homme.
L’ombre : la part de nous-même qui est cachée, notre part animale qu’il nous faut assumer, « celle qui se dévoile de manière instinctive et pulsionnelle par le biais des désirs, des plaisirs et des passions », Carole Sédillot, Un chemin vers l’inconscient.
Le soi : ce que nous sommes, notre enveloppe, notre processus d’individuation, notre cheminement permanent, notre totalité en perpétuel évolution, notre expérience personnelle.