samedi 17 avril 2010

L'épée dans le Symbolon



Dans Guerrier, on voit l’épée représentée l’arme de l’homme qui part en guerre et devra affronter dangers et ennemis. L’épée est courte mais la lame est épaisse. Guerrier la maintient fermement devant lui car elle est sa seule arme pour attaquer, le bouclier servant à le défendre.

Dans Combat, c’est la guerre, la lutte pour sauver sa vie, l’affrontement, le choc des Titans, chacun se bat pour sa vie et sa survie ; le sol est aride, désertique pour montrer le côté dérisoire des raisons de ces affrontements. Les hommes qui s’affrontent sont en tenue de guerriers, ce sont des professionnels, l’autre signification de l’épée est introduite, le combat pour défendre des territoires, des espaces qu’on veut conquérir ou conserver.

Dans Dispute, l’épée est enfoncée dans la terre, puits sans fonds qui sépare l’homme et la femme représentant la lutte des sexes, introduisant l’idée, le côté intellectuel, la pensée, nouvelle signification de l’épée. L’homme et la femme se font face, s’affrontent, la lutte peut être aussi violente que dans Combat mais elle est dans un autre plan, le plan mental, celui des mots. Il n’y a pas de contact physique, chacun est de son côté et ne bougera pas pour faire le pas qui les ferait se retrouver.
L’épée, pointe vers le bas, montre l’inefficacité de la démarche, la situation ne se débloquera pas de cette façon ; ils resteront dans l’incompréhension aussi longtemps qu’ils maintiendront leurs position s respectives.


Dans Croisé, on retrouve notre épée, droite, s’élevant vers le ciel ; le cheval est cabré pour montrer le mouvement, le dynamisme de la lame ; c’est la conviction, la foi du Croisé qui guide le cheval et sa monture. La blancheur de la lame et de la cape renforce la noblesse de la cause.

Dans Entrave, on retrouve notre épée enfoncée dans le ciel, montrant ainsi que nos idées parfois butées nous empêchent d’avancer, nous entravent ; nous savons être nos plus beaux obstacles quand notre entêtement est aussi fort que notre motivation à vaincre l’impossible.
Nous avons vu les cartes principales où l'épée représente la planète Mars, nos luttes indispensables et nécessaires à la vie.



 
Ces 3 dernières cartes montrent les épées dans leur fourreau, pensée enfermée.
C’est un autre élément qui a pris le contrôle, le plan émotionnel représenté par Vénus :
dans Foire aux Vanités, le qu’en dira-t-on guide les actes,
dans Prison dorée, le pouvoir physique, celui possède prend le dessus et contrôle de force ; la personne enfermée physiquement reste obsédée par une liberté de mouvement perdue oubliant qu’elle a encore son libre arbitre et contrôle des pensées.
Dans Calamité, l’émotion enchaine les êtres dans une spirale de contrainte, l’épée dont on ne voit pas le bout de la lame montre la résignation, la lutte a été abandonnée.
 

Aucun commentaire: